Archive for novembre 2009

À la défense de Chipper

27 novembre 2009

Je ne sais pas si je suis le seul à le ressentir, mais il semble exister une haine particulière dans la communauté des fans du CH : celle envers Kyle Chipchura. Et je puis vous dire à quel point je ne comprends pas comment on puisse détester ce joueur-là. Vrai qu’il n’est pas électrisant, il ne fait pas de feintes, il dépasse même rarement la ligne bleue adverse sans sembler mal à l’aise. Chipchura est pourtant une incarnation de l’attaquant défensif et dévoué.

À ce moment-ci, vous me montrez son différentiel de -8 en me disant :  »défensif? pas sûr ». En effet, -8, ce n’est pas très reluisant. Pourtant, quand je le regarde jouer, j’apprécie toujours à quel point Chipper ne fait pas d’erreurs. J’ai donc voulu confirmer cette impression.

On disait donc -8. -8, ce n’est pas excellent, mais ça n’empêche pas un joueur d’être bon. À preuve, Brind’Amour, Havlat, Nash, Marchant et Kotalik présentent des différentiels pires que celui de Chipper. Peut-être commet-il des erreurs coûteuses, bien  que rares?

Ce n’est pas les cas. En 17 matchs, Chipchura ne s’est rendu coupable que de 3 revirements (giveaways). Donc, les buts qu’il  »accorde » ne sont pas le résultat d’un mauvais jeu de sa part. Quand il a la rondelle, il ne fait pas d’erreurs. Peut-être est-ce donc parce qu’il n’a pas souvent la rondelle?

Ce n’est pas le cas. Parce que parmi les joueurs ayant participé à plus de 100 mises en jeu cette saison, Chipchura se trouve au 29e rang de la LNH. Ainsi, notre 4e centre est plus efficace que bien des premiers et deuxièmes centre de la ligue. C’est quelque chose…

Pourquoi alors, s’il est un joueur responsable, se retrouve-t-il avec un différentiel si mauvais? La réponse est simple : ses ailiers sont responsables. Non? Faisons le décompte, juste pour voir. Qui a joué avec Chipper cette année?

David Desharnais

James Wyman

Ryan White

Tom Pyatt

Sergeï Kostitsyn

Andreï Kostitsyn

Matt D’Agostini

Georges Laraque

Gregory Stewart

Guillaume Latendresse

Max Pacioretty

Ça fait 11 ailiers en 17 matchs. C’est assurément le joueur de la ligue qui a eu le plus de partenaires de jeu. Et Chipchura continue à garder le focus malgré tout. Comme un Cerbère mélangé avec Saint-Pierre, il garde le 4e trio et y accueille autant les jeunes qui entrent au paradis que les vétérans relégués en enfer. C’est donc très difficile de gérer un trio où se retrouvent soit des joueurs fâchés en perte de moyens, soit des kids stressés. Ça donne facilement -8.

Bref, je ne crois pas que Chipchura mérite toute l’attention et le mépris qu’il reçoit. C’est sûr qu’il ne sera jamais souffle-coupeur (breathtaking) sur la glace. Mais beaucoup de gens, notamment des médecins, des fonctionnaires et des chauffeurs d’autobus scolaires préfèrent effectuer leur travail de façon efficace et sécuritaire, et apprécient rendre service à leur communauté. Kyle Chipchura est un de ceux-là. Un homme d’honneur pour qui l’équipe passe avant les statistiques. Un joueur qui préfère le respect aux applaudissements.

Merci et bonne journée

Dr. CH

Publicités

Latendresse au Minnesota

23 novembre 2009

Selon ce que nous apprend très brièvement RDS, il semble que Guillaume Latendresse ait été échangé au Wild du Minnesota.

Peu de détails pour l’instant, pas même une confirmation….Obtenue à l’instant par TSN.

Donc, Guillaume quitte et Benoît Pouliot s’amène. Qui?

Benoît Pouliot a été le 4e choix du repêchage de 2005, tout juste devant Carey Price. Il est un peu plus en forme que Guillaume (30 livres de moins pour un pouce plus grand) et à peine quelques mois plus vieux. Donc, au garrot, on obtient un gars du style à Latendresse. Et comme Latendresse, Pouliot est un gros attaquant qui se développe plus lentement que ses collègues plus petits et rapides.

Ici s’arrêtent les comparaisons. Parce que Latendresse, québécois repêché par Montréal, a été un peu  »rushé » dans la LNH, même s’il ne s’agissait pas d’un premier choix. Tout de même, son développement était peut-être lent, mais on voyait les éléments positifs. Mon humble opinion est que c’est peut-être un peu tôt pour échanger Guillaume, d’autant plus que l’on joue pour ,500. Sauf que je ne suis pas à tous les jours à l’entraînement, et je ne veille pas dans la chambre. Gainey a ses raisons et quand il en fera part, je les partagerai. Fin renard, Bob vient de passer un sapin aux fans territoriaux du CH, parce qu’il échange un québécois contre un franco-ontarien. Est-ce que Réjean va le considérer comme un québécois? Personnellement, vous vous en doutez, je m’en crisse.

Pouliot, donc, est un 4e choix overall. À l’époque, la direction du Wild, probablement influencée par l’entraîneur Jacques Lemaire, avait décidé de développer Pouliot dans les mineures. Il a donc fait une saison complète dans le junior et une et demie dans la ligue américaine avant d’entrer dans la LNH. De toute façon, l’alignement du Wild ne lui permettait pas d’espérer une place sur les deux premiers trios en commençant.

Bref, il s’agit d’un échange de joueurs qui se ressemblent, qui jouent dans des systèmes différents. Martin est un homme qui apprécie la vitesse, ce que Guillaume n’avait pas comme qualité première. Pouliot est meilleur à ce niveau. Déjà, certains  »fans » du CH semblent convaincus que Latendresse va se réveiller au Minnesota. C’est possible et on ne peut que lui souhaiter. Et si ça arrive, il ne faudra pas oublier que Gainey et Timmins ont décidé de l’échanger. Dans le sens que ce sont deux grands hommes de hockey, et qu’ils croient que le potentiel de Latendresse était limité dans le système de jeu du CH.

Préparez-vous, les histoires bidons vont sortir. Guillaume et la mafia? Guillaume et la jumelle chose?

Il y aura aussi des farces sur le fait que Pouliot est blessé en ce moment. Pas à long terme, juste une blessure normale de hockey.

Parallèlement à cet échange, le CH a rappelé Sergeï de Hamilton, où il a bien fait. Il devrait jouer demain, probablement sur le 2e trio, mais ça reste à voir.

Bonne soirée et ne vous laissez pas emporter par les ragots des baronistes!

Dr. CH

 

Finir sa mise en échec…et ramasser les restes

20 novembre 2009

Gracieuseté de Ian White, du Toronto, qui est ma 1ere étoile du match d’hier.

Quel match!

20 novembre 2009

Tout un duel entre les deux pires formations de la LNH hier, Caroline et Toronto.

On eût pu s’attendre à un match très ordinaire, mais ça n’a pas été le cas. Parce qu’à défaut d’avoir des victoires, ces deux clubs possèdent surtout des alignements de guerriers, qui abandonnent quand ils sont morts. Donc, un match  »pour la dernière place » ne pouvait donner lieu qu’à un spectacle en corrélation inverse avec le nombre de points au classement.

Toronto fait 3-0 en 1ere

Caroline réplique avec deux buts en 43 secondes en 2e

Puis, en 3e, c’est 4-3 Toronto quand Ian White écope d’une pénalité un peu spéciale pour bâton élevé alors que c’est Yelle, un gars de Caroline, qui a atteint son coéquipier

Caroline marque sur l’avantage numérique de 4 minutes

Avec 30 secondes à jouer, Ian White, du Toronto, marque. Et le descripteur de TSN, Gord Miller, cite Johnny Cash pour expliquer que dans la vie, tout mène à tout : White a écopé d’une fausse pénalité, et il marque ensuite.

Mais fidèles à eux-mêmes, Caroline a marqué avec 3 secondes à faire. Et gagné en fusillade.

C’était tout un match, chers amis. C’est un peu par hasard que je suis tombé là-dessus et j’en suis bien content. Et je peux vous dire qu’à la lumière de cette performance, je crois bien que la Caroline est en train de remonter la pente. Pas à cause de la victoire contre Toronto, mais plutôt à cause de la façon de remporter ce match.

Magique

Ils pourraient même en faire un DVD. Je suis sérieux.

Dr. CH

Le Baron moron

18 novembre 2009

Grosse nouvelle de la part du Baron Chantelois à RDS : Mathieu Carle a été retourné à Hamilton parce qu’il est francophone…

Il me semble que c’est la base, pourtant. Tu ne fais pas jouer ensemble deux défenseurs offensifs un peu chambranlants en zone défensive. Bergeron et Carle ensemble, ce n’est pas champion. Pas que Leach soit meilleur, il est juste plus solide et plus à même d’arrêter les attaquants adverses. Pour l’instant.

C’est tellement simple, pourtant. O’Byrne revient au jeu, il sera vraisemblablement jumelé à Bergeron. Ça met Leach sur le banc, et Carle y serait allé même s’il était en avant de Leach dans la hiérarchie. Donc, on renvoie Carle à Hamilton pour qu’il joue, ce qu’il fera au moins 20 minutes par match.

Monsieur le Baron, ça fait combien de temps que tu suis le hockey? Comment ça tu n’a pas encore compris ça? C’est pas parce qu’il est québécois que Carle retourne à Hamilton, c’est parce qu’il est jeune. Et un défenseur, ça doit se développer plus longtemps, même Gaston Therrien sait ça.

SVP, RDS, épurez un peu votre alignement. Peut-être serait-il le temps d’arrêter de compter les québécois à Montréal pour compter les incompétents dans votre propre réseau.

Merci et bon documentaire sur Wayne Gretzky.

Dr. CH

Ça y est…

18 novembre 2009

Continuant sur sa lancée, le CH est maintenant dans la première moitié de la ligue en désavantage numérique, grâce à un autre bon match défensif. Match au cours duquel on a vu plein de belles choses.

Oui, me direz-vous, Caroline est dernière de l’Est. En effet, mais je vous répliquerai qu’ils ont quand même deux bonnes lignes d’attaque. Et que les blessures à Ward et Staal équivalent à peu près à celles de Markov et Gionta. Alors, nous sommes en droit de retirer du positif de ce match.

-Carey Price (ou Cari, dans la prononciation exacte de Pierre) a encore été fumant, entre autres dans la très belle fusillade.

-Plekanec était partout, et tuait des pénalités de main de maître.

-Ryan White l’a imité en désavantage numérique.

-Les power forwards s’en sont donnés à coeur-joie : mises en échec, contrôle dans les coins, bizounage au filet, etc.

-Hammer continue de dominer le tour du filet, et semble inspirer Bergeron, qui s’améliore de match en match d’un point de vue défensif.

————

Maintenant, les critiques vont aller sur qui? Après Gainey pour les  »mauvaises signatures », Price pour son manque de concentration, André pour son manque de confiance (on peut critiquer quelqu’un qui manque de confiance dans la vie?), Gill pour son incapacité à jouer avec un pied cassé, Laraque pour son végétalisme, voilà que Gainey redevient LA raison des difficultés du CH.

C’est vrai que c’était peut-être bizarre qu’il demande à Markov de se blesser. Moi-même, je n’ai pas compris cette requête. Ensuite, les ordres donnés à O’Byrne et Gill de se faire mal m’ont aussi surpris. La directive donnée à Gionta de placer son pied devant le tir de Cammalleri m’a rendu encore plus perplexe. Mais je sais qu’il a un plan. De ce fait, j’hésite beaucoup à blâmer Gainey pour les blessures de ses joueurs. Je me dis qu’il n’a sûrement pas fait exprès, ou qu’il faisait une farce et que les gars y ont cru.

De toute façon, même si Gainey était responsable des blessures, il a quand même engagé deux bons défenseurs en Bergeron et Leach. J’ai hâte de voir quelles blessures Bob va les obliger à subir quand les réguliers reviendront…

Dr. CH

De la défense du CH

13 novembre 2009

Vous rappelez-vous du dernier but accordé en désavantage numérique (ou penalty kill – PK) par le Canadien? C’était contre Tampa samedi passé. Avant ça? Contre Atlanta. Ça donne deux buts accordés sur le PK au mois de novembre, en 5 matchs. Et ce n’est pas comme si on avait été épargné par le sifflet.

En plus, on parle d’un club coupé de gros éléments défensifs, dont le PK représente une discipline dans laquelle ils sont assez bons : Markov, Gill et O’Byrne. Je me demande où sont ceux qui disaient que le CH manquaient de profondeur en défense…

Hamrlik a toujours été un excellent défenseur à mes yeux, et dans la vraie vie. Et il le démontre suffisamment, avec un énorme temps de glace. Depuis l’Halloween, il n’a joué qu’une fois moins de 25 minutes. C’est énorme. Et il bloque des tirs comme un polonais. On peut vraiment dire que son camp d’entraînement est terminé…

À l’heure actuelle, les détails concernant la blessure à Spacek ne sont pas dévoilés. Mais on peut quand même se dire que ça ferait mal s’il devait s’absenter. Sauf que l’éventuelle absence de Spacek entraînerait une situation intéressante : on se retrouverait avec six défenseurs, il faudrait donc rappeler un  »back-up ». Si on suit la liste  »dans l’ordre », on arrive à Weber et Belle, qui ont tous deux eu une chance, pas immense entendons-nous, mais quand même, avec le grand club. Ensuite vient P.K. Subban. Est-ce que ce pourrait être intéressant d’essayer le jeune un peu? Oui, beaucoup. Il joue bien à Hamilton et a surtout les nerfs pour endurer la pression du nouveau à Montréal. Mais tout ça demeure conditionnel aux résultats concernant Spacek.

Et il y a O’Byrne qui serait sur le point de revenir. Qui couper, alors? Le docteur CH a une opinion là-dessus. Pourquoi ne pas essayer Bergeron sur la 4e ligne? Ainsi, on a une 3e paire immense en O’Byrne et Leach, et on conserve Bergeron pour le power play.

Anyway, fini l’estradage. On attend des nouvelles sur Spacek et on continue à apprécier le jeu sublime de Hamrlik. Sans parler de celui de Plekanec. Mais ça, ce sera pour un autre jour.

Bonne journée

Dr. CH

Calgary 1 – Montréal 0

11 novembre 2009

C’est le résultat du match, mais ça pourrait aussi être celui d’une série. Tout un match hier, ça jouait sécuritaire en défense et les esprits s’échauffaient facilement. Donc, défaite de 1-0 contre Calgary. Êtes-vous déçus? Surpris? Fâchés? Moi? Aucun des trois.

Parce que le Canadien a joué un bon match hier. Si on se reporte au post d’avant-match, trois recommandations avaient été faites :

1. Le premier trio doit occuper les défenseurs adverses. Gionta, Gomez et Kostitsyn ont tiré 10 fois, ce qui est quand même bien. C’est juste que contre Calgary, une fois que tu passes la défense, tu dois encore battre un des top 5 gardien de la ligue.

2. Hamrlik doit s’occuper du premier trio. Mission accomplie. Iginla, Jokinen et Bourque ont effectué 9 lancers. Et un but, mais Hammer n’y était pas. Tout de même, limiter Calgary à 1 but est honorable.

3. Ne pas prendre de pénalités, Calgary a un fort jeu de puissance. Un peu plus difficile ici. Sauf que, comme on le remarque depuis une dizaine de matchs, Montréal est en train d’établir un système d’infériorité numérique assez efficace. Bref, on a tué les pénalités qu’on a prises. Sauf que ça enlève du temps en attaque. D’un autre côté, si on regarde la performance du CH en avantage numérique, qui est quelconque, et à 4 contre 4, où nos gars sont étourdissants, peut-être qu’ils auraient avantage à prendre des pénalités sur l’avantage numérique…

Donc, le Canadien a extrêmement bien joué en défense contre un gros club, qui plus est sans Markov, O’Byrne et Gill. C’est la base, et ça met les gars en confiance. Si la défense continue à se placer comme hier, ce sera beaucoup plus facile pour les joueurs d’avant de se concentrer sur leur travail.

Et pour ce qui est du  »jeu salaud » de Calgary, une précision s’impose. Ça jouait avec intensité, ça jouait dur, mais, à part la tentative de décapitation de McGrattan, ça se passait dans la légalité. Ou plutôt dans la légalité de l’Ouest.

Parce qu’il y a une différence de jeu entre les Associations. Au baseball, lors des matchs inter-ligues, les règlements de la ligue du club local sont appliqués (en fait, il s’agit seulement d’une question de frappeur désigné à la place du lanceur). Peut-être la LNH pourrait-elle glisser un mot à ses arbitres concernant la différence de robustesse. Sans éliminer les contacts, loin de là, il serait possible de tempérer les ardeurs des joueurs de l’Ouest, en plus de réduire les effets du manque de connaissance des joueurs adverses, rencontrés une ou deux fois par année…

Dr. CH

Brian Leetch avec le Canadien!!!

10 novembre 2009

Oh, non. Erreur. Il s’agit plutôt de Jay Leach. Pas tout à fait la même capacité offensive. En fait, leur point en commun est d’avoir joué dans la Hockey East, une ligue universitaire américaine. Heureusement, Leach n’occupera pas le poste de défenseur numéro un ce soir. Loin de là. Il agira plutôt comme troisième poumon de Hamrlik, afin de permettre à ce dernier de jouer ses 28 minutes encore.

Leach sera aussi utile parce que les Flames sont gros à l’attaque. Ils sont gros mais ne sont pas de prolifiques marqueurs. Iginla, Bourque et Jokinen seront à surveiller. Mais à part ça, on parle de des gars qui vont exécuter plutôt que marquer. Ils vont nous mettre de la pression et bien jouer défensivement, mais Sjostrom, Nystrom et Conroy ne feront pas de tour du chapeau. C’est davantage la défense qui est à surveiller.

Hamrlik connaît bien la défense des Flames, il en a fait partie. Il connaît surtout Dion Phaneuf pour avoir été son professeur. Bouwmeester, le deuxième joueur le plus utilisé de la ligue, sera aussi à surveiller. Il est grand, agile et très porté sur l’attaque. Et Robyn Regehr, le seul  brésilien de la LNH, demeure un des joueurs avec les épaules les plus solides. Une chance que D’Agostini n’est pas là ce soir.

Les unités spéciales de Calgary sont assez impressionnantes : 5e en avantage, 11e en désavantage. Pourtant, Calgary est le club qui tire le moins de la ligue. 20 tirs de moins que le 29e rang.

Donc, trois éléments sont nécessaires. Premièrement, les 3 caballeros doivent s’assurer de garder la rondelle dans la zone adverse. On enlève ainsi du temps de possession à Regehr, Phaneuf et Bouwmeester, qui seront assurément délégués contre le premier trio. Deuxièmement, Hamrlik et Spacek doivent tenir en échec Iginla et Jokinen. Ils sont capables, ils ont eu des charges plus lourdes dernièrement. Troisièmement, il faut s’assurer de limiter les pénalités. Parce qu’un avantage numérique aussi rodé va en demander beaucoup à Halak.

Calgary est un club intense, qui joue un hockey pur Ouest : rapidité d’exécution, échec-avant intense et solide sur les bandes. L’avantage de jouer un club comme celui-là, c’est que ça motive les joueurs. Bonne nouvelle pour nous…

Bon match

Dr. CH

Tu sais que tu es un fan de hockey quand…

10 novembre 2009

…tu pleures pendant les discours d’intronisation au Temple de la renommée.

Ben oui, c’est comme ça. Brett Hull, probablement mon premier joueur préféré, en grande partie grâce au poster qu’ils donnaient en achetant un trois-skis. Un homme de grande classe, qui ressemble à Daniel Craig en James Bond. Quel discours hier, particulièrement quand il s’adresse à son père (NDLR : Bobby Hull, lui aussi membre du Temple).

Luc Robitaille était pas mal bon aussi, avec un moment en français.

Je trouvais ça drôle un peu de diffuser cet événement-là. Mais en tant que fan, je préfère n’importe quoi ayant trait au hockey à un livre ou à L’Épicerie. Finalement, c’était bon. Ça rappelle la belle époque du début 1990. L’époque des légendes. De mes légendes.

Bonne journée

Dr. CH