Archive for août 2010

Le retour du Docteur

26 août 2010

Enfin de retour, après plus de deux mois sur le bicycle à temps plein. Que dire de cet été, au point de vue hockey? Sûrement moins occupé que l’été dernier, surtout en ce qui concerne le CH. Tout de même, on a eu droit à de beaux mouvements de personnel, qui transformeront grandement certaines équipes. Voici le top 15 de l’été hockey du Docteur, beaucoup plus plaisant à lire que le top 10 des chansons de l’été est à écouter :

Numéro 15 : Sergeï Kostitsyn à Nashville contre Dustin Boyd. Deux jeunes, l’un avec un talent incroyable, l’autre avec une belle attitude et du grit à revendre. Les deux clubs pourraient être gagnants ici.

Numéro 14 : Cristobal Huet signe en Suisse. Échec de Huet à s’imposer? Erreur de signature de Chicago? Toujours est-il que Chicago devra quand même payer le salaire de Huet, qui ne sera toutefois pas comptabilisé sur la masse salariale. Et cela survient alors que Chicago a déjà démantelé une partie de son club pour composer avec le plafond salarial.

Numéro 13 : Sergeï Gonchar à Ottawa. Même s’il est sur la pente descendante, Gonchar demeure un potentiel de 50 points et un excellent professeur pour les jeunes défenseurs d’Ottawa, Karlsson et Lee.

Numéro 12 : Dan Hamhuis et Keith Ballard à Vancouver. Dans la tradition des Canucks de posséder la meilleure défensive de la LNH, mais aussi la plus blessée, Vancouver s’assure les services de deux excellents défenseurs all-around, à ajouter aux Ehrhoff, Edler, Bieksa et Salo déjà présents.

Numéro 11 : Mike Modano à Detroit. Membre du triumvirat des grands joueurs de concession des années 90 avec Joe Sakic et Steve Yzerman, Modano a décidé que la meilleure aide qu’il pouvait apporter aux Stars était de quitter l’équipe. Belle combinaison d’expérience avec Lidstrom, un belle façon de former l’avenir des Wings.

Numéro 10 : Nathan Horton à Boston. Obtenu pour pas si cher de la Floride, Horton pourrait bien être le baume sur la blessure engendrée par le départ de Kessel l’été dernier. Pas aussi clutch scorer que ce dernier, Horton apporte toutefois une présence physique bien plus imposante. Imaginez le jumelé à Lucic dans les coins de patinoire…

Numéro 9 : Willie Mitchell à Los Angeles. Un pur shutdown defenseman, qui aidera fortement un gars comme Drew Doughty à se sentir à l’aise sur la glace. Les Kings apprécieront sûrement la présence d’un quatrième joueur né avant 1982 (!) au sein de l’alignement.

Numéro 8 : Rob Blake à la retraite. 1270 matchs, au 20e rang des défenseurs pour les matchs en carrière, le gros Rob a décidé pendant 20 ans qui comptait les buts dans la Conférence de l’Ouest, soit en mettant le puck sur leur pallette, soit en mettant son épaule sur leur face.

Numéro 7 : Les révisions de contrat par la Ligue. Digne du génie un peu tordu de Lou Lamoriello, DG du New Jersey, le contrat accordé à Ilya Kovalchuk faisait de lui un Devil jusqu’à 44 ans, âge un peu avancé pour un attaquant explosif dans son genre. Bref, un contrat de fou que la Ligue n’avait pas le choix d’annuler. Et par le fait même, on révise les contrats de Luongo, Savard, Hossa et Pronger, qui se terminent tous bien après le 40e anniversaire de ces messieurs.

Numéro 6 : Le retour de Teemu Selanne. Simplement parce qu’il s’agit de mon meilleur joueur ever. Reste à voir si sa motivation permettra à son club de faire les séries. Peut-être la signature d’un Lehtinen ou Kariya pourrait-elle aider…

Numéro 5 : Antti Niemi sans contrat. On ne gagne pas la Coupe sans un bon gardien. Bien sûr, les joueurs devant lui vont souvent faire la différence, mais au final, un mauvais gardien ne remporte pas la Coupe. Non, Niemi n’est pas Luongo, Miller ou Lundqvist. Mais il a gagné la Coupe, lui. C’est déjà spécial que Chicago ne le resigne pas, ça l’est encore plus qu’aucune équipe ne l’ai fait.

Numéro 4 : Jaroslav Halak à St.Louis contre Lars Eller. Encore un gardien du top 4 des séries qui n’est pas reconduit. Montréal fonde beaucoup d’espoir sur Price, avec raison. Reste à voir la réaction des fans, qui savent que Price est bon, mais qui veulent de la viande. Peu importe la prestation de Carey, Lars Eller nous fera oublier Halak avant longtemps, parole du Seigneur.

Numéro 3 : Le déséchaffaudage de Chicago. Madden, Burish, Ladd, Versteeg, Fraser, Eager, Byfuglien, Sopel, Niemi et Huet. 10 gars avec leur nom fraîchement gravé sur la Coupe ont quitté les Blackhawks. Non, on ne parle pas ici de grands joueurs d’impact, mais sans joueurs de soutien efficaces, les joueurs d’impact se fatiguent. Et les remplaçants ne sont pas particulièrement extraordinaires. Espérons pour Chicago que les Kane, Toews et Keith mériteront les 17 375 000$  qu’ils rajoutent à eux trois sur la masse cette année.

Numéro 2 : Evgeni Nabokov dans la KHL. 131 victoire en 3 ans pour Nabokov à San Jose, ça représente 44 victoires par année. Gargantuesque. La compétition n’est même pas proche. Malgré tout, les Sharks laissent aller Nabokov. Et le reste de la Ligue aussi. Évidemment, la KHL saute sur l’occasion, sous la forme du SKA de Saint-Petersbourg. Lourde perte pour la LNH.

Numéro 1 : La métamorphose du Lightning de Tampa Bay. Steve Yzerman comme directeur-général. Guy Boucher comme entraîneur. Simon Gagné comme partenaire de Lecavalier ou Stamkos. C’est ce qu’on appelle une refonte majeure, surtout après les années d’administration bidon et de rumeurs d’échange de Lecavalier ou de St. Louis. Le Lightning va mériter son nom cette année, ça va frapper et fort à part ça. Le premier rang de la division Sud-Est pourrait être l’objectif. De beaux duels Washington-Tampa en perspective.

Bon courage, tout le monde. Les matchs pré-saison commencent dans moins d’un mois.

Docteur CH