Archive for mars 2011

Comparaison rapide pour le trophée Vézina

31 mars 2011

J’ai pensé analyser rapidement une statistique qui influence le choix du lauréat du meilleur gardien de la LNH :  la fiche de l’équipe lorsque le gardien ‘ne se présente pas’, c’est-à-dire lorsqu’il joue pour moins de ,900 dans un match. Voici les résultats des principaux candidats, dans l’ordre croissant du nombre de ‘matchs difficiles’ :

Équipe-Gardien : Fiche de l’équipe lorsque le gardien joue pour moins de ,900

Boston-Thomas : 2-5-2

Vancouver-Luongo : 4-9-2

Nashville-Rinne : 2-12-1

Phoenix-Bryzgalov : 5-12-2

Los Angeles-Quick : 6-14-1

Caroline-Ward : 6-13-3

Calgary-Kiprusoff : 4-15-3

MONTRÉAL-PRICE : 2-19-3

New York-Lundqvist : 6-18-3

Conclusions rapides?

Luongo et Thomas sont dans une classe à part.

Malgré leurs nombreux blanchissages, Lundqvist et Price (ainsi que Bryzgalov et Rinne dans une moindre mesure) connaissent à l’opposé des matchs difficiles. Le ration est d’environ 1 blanchissage pour deux matchs difficiles (défaites). Dans le cas de Thomas, on parle plutôt de 2 blanchissages pour un match difficile. Encore un vote pour l’Irlandais.

Thomas, Rinne et Price ne reçoivent que très peu d’aide de leur équipe lorsqu’ils ont de la difficulté (2 victoires). La différence entre les trois est toutefois le nombre de matchs où cette difficulté a causé, en tout ou en partie, la défaite, respectivement 5, 12 et 19.

Dans l’optique où Thomas remporte le Vézina, les gardiens peuvent aussi remporter le Hart, remis au joueur le plus utile à son équipe. Bien sûr, ce scrutin inclut tous les joueurs de la LNH, mais un gardien pourrait-il faire partie des nominés? On pense tout de suite à Price. Allons voir si cette assomption peut se confirmer, en calculant la part des défaites où le gardien joue pour moins de ,900 dans les défaites totales de l’équipe :

Thomas : 21,7%

Luongo : 52,9%

Rinne : 46,2%

Bryzgalov : 48,0%

Quick : 53,8%

Ward : 43,3%

Kiprusoff : 51,7%

PRICE : 63,3%

Lundqvist : 58,1%

C’est donc dire que la tenue de Price est en partie en cause dans environ deux-tiers des défaites du CH. Le but n’est pas ici de dénoter une quelconque faiblesse chez notre gardien, mais plutôt de démontrer à quel point son rendement est important pour le CH. C’est la base pour déterminer le joueur le plus utile. Bien au-delà de la course aux statistiques, le joueur le plus utile est celui dont l’équipe ne peut se passer sans risquer la chute aux enfers. Dans cette optique, je verrais très bien Price et Rinne parmi les trois candidats.

Et les derniers matchs de la saison me donneront raison…

Docteur CH

L’observatoire du CH – Un mois plus tard…

1 mars 2011

Le 31 janvier dernier, je vous présentais les prévisions statistiques sur le rendement de nos hommes d’ici la fin de la saison. Mise à jour, un mois plus tard :

Joueur (Matchs/Points/Différentiel, PRÉVU) (Matchs/Points/Différentiel, RÉÉL)

Scott Gomez (32/23/7) (13/4/-10)

James Wisniewski (32/23/-24) (11/6/1)

Brian Gionta (32/18/6) (13/8/3)

Tomas Plekanec (32/15/6) (13/9/4)

Benoit Pouliot (32/14/6) (13/4/2)

Andreï Kostitsyn (32/12/2) (13/5/-8)

Mike Cammalleri (23/5/-9) (4/4/3)

Roman Hamrlik (32/2/9) (13/9/-2)

Comment analyser les résultats? Simple : si le joueur est en avance sur les prévisions, c’est qu’il connaît une meilleure fin de saison que l’an dernier. Qu’est-ce qu’on remarque? La bonne tenue des Gionta, Plekanec, Cammalleri et Oiseau se poursuit. Hammer joue au-delà des espérances, il a réellement pris sa place de numéro un. Seuls Gomez et Kostitsyn ont un mauvais rendement à l’heure actuelle. Mais Andreï semble habité à l’heure actuelle, peut-être peut-il renverser la tendance?

Un match contre Atlanta est toujours positif…

Docteur CH